Le 3 février 2018 avait lieu la première journée internationale sans paille dans plus d’une trentaine de pays. Face au succès de cette initiative, j’ai eu l’idée de vous proposer quelques alternatives aux pailles de plastique. J’aborde brièvement le sujet dans mon livre “La consommation dont vous êtes le z’héros”, mais voici plusieurs idées pour délaisser les pailles en 2019.

 

Chic Frigo Sans Fric Recevoir sans paille

Crédit photo Marjorie Guindon
Tiré du livre “La consommation dont vous êtes le Z’héros”

Pourquoi s’attaque-t-on aux pailles ?

L’autre jour, une amie m’a dit : “Je ne comprends pas la guerre aux pailles ! Il me semble que c’est un objet bien futile et qu’on devrait s’attaquer à des causes plus dommageables pour l’environnement comme le pétrole ou les bouteilles de plastique !” Partagez-vous cette réflexion ? Ce que je lui expliquais, c’est que la paille n’est effectivement pas le déchet le plus condamnable, mais qu’il représente l’objet non essentiel, souvent décoratif et à usage unique par excellence. Néanmoins, l’organisation Greenpeace Canada évaluait dernièrement que les Canadiens utilisaient jusqu’à 57 millions de ces tubes de plastique jetables par jour. Considérant que nous comme un peu plus de 35 millions, c’est quand même horrifiant !

 

Alors depuis que nous avons vu passer les images d’une tortue prise avec une paille dans le nez, les pailles de plastique sont devenues le symbole des grandes campagnes environnementales pour sauver les océans. Le National Geographic a par ailleurs publié un article fort intéressant sur le sujet.

 

 

Pailles comestibles

En faisant quelques recherches sur les alternatives aux pailles, j’ai découvert qu’il existait plusieurs compagnies qui se lancent dans les pailles comestibles. Je n’en ai pas testé, mais si vous êtes curieux, vous n’avez qu’à inscrire “Edible Straws” dans le moteur de recherche. J’ai préféré me fabriquer mes propres pailles avec ce que j’avais sous la main.

La paille de fenouil

Chic Frigo Sans Fric - Recevoir sans paille

Crédit photo Marjorie Guindon Tiré du livre “1, 2, 3 vies – Recettes Zéro Gaspi”

La paille de fenouil est une solution au gaspillage de la partie supérieure qui est trop souvent jetée. Plus filandreuse et moins agréable à manger en crudités, vous pourrez vous en servir comme paille pour vos cocktails.

ASTUCE ZÉRO GASPI : Vous avez tendance à gaspiller les tiges du fenouil ? Saviez-vous que, taillés finement, les tubes sont délicieux dans les mijotés, les caris ou même dans une omelette ? À essayer avant de les mettre au compost !

 

Pailles de réglisses et glaçons de bonbons

Chic Frigo Sans Fric Recevoir sans paille

Crédit photo Marjorie Guindon

Les pailles de réglisses et les glaçons de bonbons deviendront les alternatives zéro déchet préférées des enfants ! En bonus, ils sont parfaits pour liquider les bonbons d’Halloween. La préparation est simple : couper les extrémités et presser la paille de haut en bas pour décoller les parois de la réglisse et laisser ainsi bien circuler le liquide. Quant aux glaçons, il suffit de déposer un bonbon, un fruit, une feuille d’herbe fraîche et de recouvrir d’eau ou de jus. Laisser figer au congélateur au moins trois heures, ou jusqu’à ce que les glaçons soient assez solides pour être démoulés.

ASTUCE SANTÉ : Si vous êtes un parent et que vous désirez réduire la consommation de sucre de vos enfants, utilisez ces pailles lorsque vous leur servez des boissons non sucrées, comme des citronnades maison, des thés glacés naturels ou de l’eau pétillante.

 

Paille de bâton de cannelle

La tige de cannelle séchée est une paille parfaite pour les boissons chaudes et réconfortantes. Pensez au café épicé, au chaï latte, au vin chaud. Ce que j’adore par-dessus tout, c’est d’utiliser la paille de cannelle pour boire un chaï latte à la citrouille. Pourquoi ne pas la boire directement à la tasse quant à ça ? C’est que le liquide s’assaisonnera dans le tube de cannelle et goûtera encore plus épicé, comme je l’aime. Pour découvrir ma recette de chaï latte à la citrouille, je vous invite à consulter le billet du blogue La Cabane Anti-Gaspi, de mon amie Marie Cochard. Lors de son premier séjour au Québec, nous avions cuisiné ensemble les courges et elle avait retranscrit la recette. Un vrai délice !

Chic Frigo Sans Fric Recevoir sans paille

Crédit photo Marjorie Guindon
Tiré du livre “La consommation dont vous êtes le z’héros”

Alternatives zéro déchet et durables

Si toutefois vous désirez vous procurer une alternative zéro déchet, vous avez plusieurs choix qui s’offrent à vous. Des tubes de verre à ceux en acier inoxydable, en passant par les options de bambou, silicone ou de céramique, l’achat de pailles durables est intelligent et pratique à trimballer dans son sac (avec sa fourchette et sa serviette de table lavable, évidemment ;)). N’oubliez pas de vous procurer la brosse pour bien nettoyer l’intérieur des pailles.

Dernièrement, j’ai découvert les pailles en… paille naturelle de blé ! C’est ce qui me paraît le plus logique puisqu’elles sont biodégradables, compostables ou comestibles pour les animaux. Par contre, comme je ne connais pas toutes les compagnies et leur méthode de production, je ne veux pas trop m’avancer pour l’instant. Quoi qu’il en soit, j’ai bien aimé tester ce produit. Je m’étais procuré les miennes sur Etsy. Ceci dit, bien que je considère ça pratique pour ceux qui tiennent mordicus aux pailles, ça reste un achat non essentiel à mon avis.

Refuser la paille avant même qu’on nous la propose

Au restaurant, on met une paille dans notre verre presque systématiquement alors qu’on aurait bien pu boire sans. Encore hier, je sortais prendre un verre avec un ami et sa boisson était présentée dans un verre haut, alors le serveur l’a décoré d’une paille. On n’a pas pensé l’intercepter, puisque juste avant, il nous disait que le bar voulait faire un virage végétalien et zéro déchet… La paille était superflue, pour ne pas dire de trop ! Bon, à leur défense, elle était en carton… (Entre vous et moi, je préfère boire au verre que dans une paille de carton qui, après trois gorgées, devient pâteuse et instable.) Les pailles de cartons ne règlent pas la problématique de la production d’usage unique. En apprenant à refuser les pailles, on prend l’habitude de refuser tous les produits superflus qui nous sont imposés.

Maintenant, que pouvons-nous faire pour éliminer les pailles ? Ne sous-estimez jamais votre pouvoir de faire une différence. Si tous ensemble on refuse les pailles, on exige aux commerçants de trouver des solutions créatives plus adaptées à une consommation responsable.

La paille peut paraît une lutte futile, mais c’est peut-être la première bataille que nous mènerons collectivement et qui nous donnera des forces pour de plus grandes causes.

 

Bon drinks sans paille !