Faire la vaisselle en mode zéro déchet

Vous avez été plusieurs à me questionner sur mes meilleures méthodes pour nettoyer la vaisselle en mode zéro déchet. J’aborde le sujet dans mon livre « La consommation dont vous êtes le Z’héros » mais en attendant que vous vous le procuriez 😉 , voici un petit résumé de mes meilleures astuces.

 

Le « cake vaisselle » – Petit miracle zéro déchet

Ma petite histoire d’amour avec le cake vaisselle

En novembre 2017, alors que j’étais en tournée en Europe, je suis arrêtée par curiosité à la boutique zéro déchet de Neuchâtel, en Suisse. Je ne m’attendais pas à avoir une telle révélation ! C’est à ce moment que j’ai découvert le « cake vaisselle » ! Connaissez-vous le solide vaisselle ? C’est un vrai petit miracle zéro déchet !

 

Composition

Fabriqué à base de seulement trois ingrédients (Sodium Coco Sulfate (SCS), Sodium Cocoyl Isethionate (SCI) et de vinaigre) ce pain nettoyant changera littéralement votre vie ! Vous pensez que j’exagère ? Eh bien non !

 

Utilisation

En plus d’être ultra efficace, vous serez heureux d’apprendre qu’il est des plus durable. Pour vous donner un aperçu, nous avons pris 9 mois à terminer le bocal, et je vous assure que nous n’étions pas très économes de son utilisation. Il suffit de mouiller une éponge ou une lavette et de frotter sur le cake vaisselle pour le faire mousser. Le pain de vaisselle est très concentré, alors il vous en faudra peu pour imbiber votre éponge/lavette. Et en bonus, vous pourrez laver plusieurs assiettes, bols ou ustensiles avant de le refaire mousser.

Petite anecdote au passage : l’autre soir, j’ai reçu des copines à manger. Comme à l’habitude, on s’est cuisiné un bon bol asiatique. J’ai fait sauter du tofu dans un wok et j’ai fait une sauce maison plutôt épaisse et (habituellement) difficile à nettoyer. En voulant le nettoyer, une amie a dit « Hey, on sera jamais capable de laver ça ! » Ce à quoi je lui ai répondu « T’inquiètes pas, avec le « cake vaisselle » ça va partir en 3-4 frottis frottas » . La surprise sur son visage était si grande que j’aurais voulu la filmer ! Encore hier soir, elle me racontait à quel point elle est impressionnée par l’efficacité du produit.

Prix

Peut-être qu’à premier coup d’oeil, vous trouverez le prix élevé. À 20$ pour un pot de solide vaisselle, c’est beaucoup plus cher que la bouteille de Palmolive ! Mais rassurez-vous, il vous faudra plusieurs mois avant de l’écouler. Pour comparer avec les liquides biodégradables de qualité qui se détaillent à environ 4$ la bouteille de 750 ml, le solide vaisselle est très abordable. Si vous calculez le nombre de bouteilles de liquides que vous consommez dans une année, sachez que les prix s’équivalent. Puisque 20$ représente 5 mois d’utilisation, ce qui justifie largement l’utilisation du cake vaisselle.

Vous pouvez vous procurer le cake vaisselle sur ma boutique en ligne. Comme le prix de livraison est dispendieux, je vous invite à consulter les points de vente sur le site de la Savonnerie des Diligences. Les Mauvaises Herbes en vendent également. Sinon, sachez que j’en vends après mes conférences. Vous sauverez ainsi le prix d’expédition.

 

Liquide à vaisselle maison*

Pour ceux qui voudraient fabriquer eux-mêmes leur liquide vaisselle, voici ma petite recette. Je ne l’utilise vraiment pas souvent, priorisant le solide vaisselle, mais parfois, je l’utilise par réflexe, surtout lorsque je veux faire tremper des casseroles cramées (bien qu’après avoir frotté, je termine toujours avec le « cake vaisselle »). Sachez que vous avez probablement tout ce qu’il faut sous la main et cela vous coûtera de 5 à 10 fois moins cher que d’utiliser un produit du commerce !

Temps de préparation : 15 minutes

Temps de repos : Minimum 2 heures

Rendement : 500 ml

Conservation : sans date de péremption

 

Matériel

1 bouteille ou un contenant de minimum de 500 ml (2 tasses)

1 entonnoir

 

Ingrédients

15 g de savon de Marseille râpé (ou en copeaux) ou 2 c. à soupe de savon noir ménager

80 ml d’eau

1 c. à thé de bicarbonate de soude

1 c. à soupe de vinaigre blanc

1 c. à soupe de cristaux de soude

20 gouttes d’huile essentielle (HE) de votre choix (facultatif)

 

Préparation

  1. Nettoyez la bouteille et bien la sécher.
  2. Dans une casserole, versez le savon et l’eau. Faire chauffer jusqu’à dissolution du savon, sans porter à ébullition.
  3. Ajoutez le bicarbonate de soude, le vinaigre blanc, les cristaux de soude et les huiles essentielles, si désiré.
  4. Laissez refroidir environ 2 heures.
  5. Dans l’évider, à l’aide d’un entonnoir, versez le liquide dans la bouteille. Utilisez les coulisses de transvasage pour votre première vaisselle.
  6. Secouez avant chaque utilisation.

Astuces économiques

Faites une économie d’achat en utilisant un vinaigre infusé d’épluchures d’agrumes plutôt que d’ajouter des HE qui sont plus dispendieuses.

Astuce utilisation

Le liquide vaisselle maison ne moussera pas, mais sera tout aussi efficace et nettoyant que les produits du commerce.

*Ma recette est tirée du blogue Mes courses en vrac. Comme j’en utilise très peu depuis un an, à cause du « cake » vaisselle, je remplie plutôt mon pot de solide vaisselle d’eau que je verse dans ma casserole en guise de liquide vaisselle…

 

Faire sa vaisselle avec un minimum d’eau

ll existe autant de façons de faire la vaisselle qu’il y a d’humains. L’important, c’est d’essayer d’éviter de gaspiller l’eau, non ? Voici ma méthode.

Étape 1

Rincer la vaisselle bien sale à l’eau tiède.

Étape 2

Viser l’évier avec le bouchon.

Étape 3

Commencer la vaisselle par les items délicats et avec le moins de saleté, comme les verres et les ustensiles, en laissant couler un léger jet d’eau tiède. La bassine se remplira au fur et à mesure de l’utilisation, vous éviterez ainsi quelques litres d’eau pour les plus gros morceaux encrassés.

Étape 4

Laver les items plus encrassés avec l’eau accumulée. Mettez-les de côté afin de les rincer tous en même temps avec une eau propre.

 

Accessoires pour laver la vaisselle en mode zéro déchet

Depuis que j’ai découvert les alternatives zéro déchet, je n’achète plus les éponges vertes et jaunes. C’est avec du bois et des matières biodégradables que je nettoie désormais la vaisselle. J’ai rédigé deux pages dans mon livre « La consommation dont vous êtes le Z’héros » sur le sujet, pour mieux vous guider lors de vos futurs achats. En voici un extrait 🙂

Voilà ! En espérant que cet article vous aura bien guidé pour mieux faire la vaisselle. Mine de rien, si tout le monde s’y met, c’est environ 12 à 20 bouteilles de plastique jetable qu’on évitera par foyer. Ce geste, additionné à un autre, aura un grand impact dans votre processus de réduction des déchets.

 

Bonne vaisselle zéro déchet !