Un repas de Noël aussi créatif qu’économique… et zéro déchet

Et si on réinventait le repas de Noël ? Par souci de changement, d’élan de créativité, pour des motivations budgétaires et/ou pour réduire le gaspillage alimentaire, voici quelques canevas de recettes pour cuisiner un menu de Noël grandiose, original et savoureux. Vous trouverez également dans ce billet les quantités à prévoir pour éviter les pertes, tout en prévoyant du TOUSKI 🙂

 

À gauche : compote de vieux oignons mous; À droite : Sandwich à la tourtière

Repas principal : Sandwich de Noël à la tourtière

L’idée ici est de déconstruire la traditionnelle tourtière du Lac-Ssint-Jean ou pâté à la viande… Je me suis posé la question : qu’est-ce que tout le monde aime et qui réduit le gaspillage ? Des sandwichs, évidemment ! Mais pourquoi réinventer les pâtés en sandwichs vous dites ? C’est parce que souvent, les pâtés carnes deviennent secs après une ou deux cuissons et donc, on a tendance à plus vite les gaspiller…  Les viandes effilochées, elles, on les aime à l’année. Évidemment, vous me voyez venir, j’ai également créé ce repas pour bénéficier de mon concept “1 cuisson, 2 recettes” qui vous aidera à réduire la consommation énergétique et à faire moins de vaisselle (YAY!) 🙂

Portions : Prévoyez 100 grammes par personne de viande crue.

Temps de préparation : environ 10 minutes

Temps de cuisson : 1 heure par kilo de viande

Conservation : Quelques jours cuites, deux à trois mois au congélateur

Ingrédients :

– Viande à effilocher (dinde, échine ou épaule de porc, palette de bœuf). Choisissez une viande selon votre budget. *Ou comme nous, voir la photo, les trois viandes dans la même bouchée.

– Épices de Noël au goût (cannelle, clous de girofle, muscade, macis, cinq épices de la Jamaïque, sarriette, laurier, anis…). Quelles épices ajoutez-vous habituellement dans vos tourtières?

– Liquide (eau, bière, vin, bouillon)

– Un sucrant (sucre blanc raffiné, cassonade, sirop d’érable ou miel). Ajoutez un peu de sucrant afin de relever un tantinet le goût sucré à vos viandes de porc et de bœuf. Allez-y avec modération, c’est un assaisonnement ici.

– Sel et poivre au goût

– Pain croûté à sandwich (ciabatta, baguette, tranches de pain croûté…). Allez-y avec ce qui vous fait le plus saliver. Profitez-en pour décongeler des pains oubliés dans le congélo ou même les baguettes du party de la veille…

Préparation :

1. Placez les viandes dans des plats uniques allant au four (lèchefrites). Assaisonnez selon votre inspiration.

Autre option :

Pour la dinde (ou la volaille de votre choix), j’aime bien la faire bouillir dans de l’eau et des épices de Noël, histoire d’avoir un bouillon délicieux et de faciliter le désossage. En bonus, la viande sera moins sec.

2. Versez un tiers de liquide. Vous devrez vérifier la cuisson au fur et à mesure pour s’assurer que le liquide ne s’évapore pas trop.

3. Faites cuire les viandes à 300°F jusqu’à ce que la viande s’effiloche facilement. (Calculez 1 heure par kilo environ)

4. Une fois la viande cuite, laissez reposer une heure afin de pouvoir l’effilocher facilement sans vous brûler.

5. Mélangez les viandes et leur bouillon dans un même plat et servir dans les pains réchauffés. Ajoutez du confit d’oignon et les condiments de votre choix.

Astuce :

Afin de « reproduire » le plus fidèlement le goût de la tourtière, accompagnez votre savoureux sandwich de Noël avec des patates rôties et de marinades en brochette. Sirop d’érable, ketchup, confitures fines, allez, créez cette saveur unique qui vous rendra heureux !

Confit d’oignon

Ingrédients :

– Gras (beurre, gras animal (canard, poulet, etc.)). Tant que les oignons peuvent cuire dans un poêlon bien gras.

– Oignons (blanc, jaune, rouge, échalote française ou même des poireaux…). Prenez ce que vous avez sous la main. Mais allez-y avec modération. Un sac de 5 livres d’oignons peut servir plus de 150 sandwichs… À moins que vous gardiez les restes pour offrir en cadeau !

– Vinaigre (vinaigre de vin, balsamique, ou blanc…). Un filet, question de rehausser le petit goût acidulé qui équilibrera les saveurs.

– Des canneberges fraîches, au goût. Cet ingrédient est facultatif, mais si vous avez la possibilité de l’ajouter, il donnera le petit goût « WOW » à la recette.

– Sucrant (sucre blanc, cassonade, miel, sirop d’érable…). Allez-y cuillère par cuillère pour goûter. Il faut équilibrer les goûts afin de ne pas écraser la saveur principale d’oignon.

– Sel et poivre

Préparation :

1. Faire fondre la moitié du gras dans un poêlon puis ajouter les oignons.

2. Faire suer les oignons, puis ajoutez les canneberges (facultatif)

3. Ajoutez le reste du gras, le sucrant et le filet de vinaigre. Salez et poivrez. N’oubliez pas d’équilibrer les saveurs.

4. Cuire jusqu’à ce que la préparation ait la texture d’une belle compote bien homogène.

Astuce :

Si vous cuisinez le confit en très grande quantité, la cuisson au four est peut-être une bonne option. Ainsi, une fois les oignons sués et les autres ingrédients intégrés, transférez le mélange dans une lèchefrite et recouvrir d’un peu d’eau. Laissez caraméliser au four.

 

Vous arrivez à l’épicerie en catastrophe pour acheter un gâteau ? Prenez le plus simple et garnissez-le de surplus et/ou jouets décoratifs. Une belle façon d’éviter de gaspiller.

Forêt de sablés de Noël

Portions : 4 douzaines de biscuits environ

Temps de préparation : 25 minutes

Temps de cuisson : 12 minutes

Conservation : Conserver dans un contenant hermétique à la température ambiante environ 3 semaines ou congeler

*Recette de base de Ricardo revisitée*

Ingrédients :

– 500 ml (2 tasses) de farine tout usage non blanchie

– 1 ml (1⁄4 c. à thé) de sel

– 250 ml (1 tasse) de beurre non salé, ramolli

– 180 ml (3⁄4 tasse) de sucre

– 5 ml (1 c. à thé) d’extrait de vanille

– 1 œuf

– Ma touche zéro gaspi : Thé matcha pour colorer la pâte, épices ou alcool, au goût

Préparation :

1. Placer la grille au centre du four. Préchauffer le four à 180 °C (350 °F). Tapisser deux plaques à biscuits de papier parchemin.

2. Dans un bol, mélangez la farine et le sel. Si vous désirez obtenir une pâte verte, ajoutez du thé matcha au goût. (environ 1 à 2 cuillères à soupe) Réservez.

3. Dans un autre bol, crémez le beurre avec le sucre et la vanille au batteur électrique. Ajoutez l’œuf et battre jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Incorporez les ingrédients secs.

4. Façonnez la pâte en 2 disques. Enveloppez de pellicule de plastique et réfrigérez 1 heure.

5. Sur un plan de travail légèrement fariné, abaissez un disque de pâte à la fois, à une épaisseur d’environ 5 mm (1⁄4 po) d’épaisseur. Découpez les biscuits à l’aide d’un emporte-pièce à la forme de votre choix (sapin, animaux sauvages, nains des forêts, etc.). Réutilisez les retailles jusqu’à ce que toute la pâte soit découpée. Répartir sur les plaques.

6. Cuire au four, environ 12 minutes ou jusqu’à ce que les biscuits soient légèrement dorés. Laissez refroidir complètement.

 

Infusion avec des fruits abîmés ou en surplus. Quelques épices et un peu de sapin en bonus. Délicieux !

Breuvages de Noël

Portions : Calculez une 1 ½ tasse par personne

Temps de préparation : 5 minutes

Temps de cuisson : 1 à 3 heures, à feu doux

Conservation : Quelques jours au frigo

Calcul des parts : Dans cette recette, 1 part = +/- 1 tasse

Ingrédients :

– Canneberges fraîches : une part, ou selon votre envie. Ce fruit amènera un petit côté suret fort plaisant.

– Oranges ou clémentines : une grosse orange et/ou des clémentines. Les fruits complets, piqués par des clous de girofle ou coupés en deux.

– Épices de Noël : bâtons de cannelle entiers, clous de girofle, morceaux de gingembre frais, gousse de vanille et/ou anis étoilé qui donnera une forte odeur de réglisse noire. L’important est de choisir des épices que vous aimez et de les doser selon vos goûts.

– 1 petite branche pin ou sapin, frais et rincé.

– 2 parts d’eau

– Sucrant : 1 part de cidre de pomme, grenade ou de jus de canneberge. Ou si vous n’utilisez que de l’eau, ajoutez un sucrant comme de la cassonade, du miel ou du sirop d’érable, environ ¼ de part, au goût.

Préparation :

1. Mélangez tous les ingrédients dans un chaudron de taille moyenne. Remplissez-le avec de l’eau jusqu’à ce qu’il atteigne la façon dont 3/4 plein.

2. Placez le pot sur le poêle et portez à ébullition douce.

3. Réduire le feu pour laisser mijoter, en ajoutant plus d’eau que nécessaire. Retirez du feu lorsque les liquides sont bien rosés et que les arômes soient infusés à votre goût.

4. Filtrez et servir chaud, ou refroidi dans un punch.

Astuces :

Ce breuvage est également un pot-pourri qui parfumera toute la maisonnée. L’idéal est de démarrer l’infusion au début de la soirée et de servir chaud. Remettez au frigo les surplus de liquide et servez-vous-en comme base de punch.

Si vous avez fait un plateau de fruits pour un buffet, utilisez la peau de l’ananas (lavé au bicarbonate de soude et à l’eau) et faites-la infuser avec de la cannelle et des clous de girofle. C’est incroyablement bon !

Toujours en conservant mon concept de 1 cuisson, 2 recettes, ne jetez pas les canneberges (ou autres fruits comme les pommes ou poires abîmées). Ils auront confits et seront parfaits pour une future recette… Confiture minute à la canneberge, compote ou garniture… Soyez créatifs avec vos restants !

 

En terminant, je vous invite à consulter le guide des portions tiré de mon livre “La consommation dont vous êtes le z’héros” . Dans le dernier chapitre, vous découvrirez une foule d’astuces pour bien réduire la production de déchets pendant vos festivités.

 

Bon repas de Noël, soyez gourmands, mais toujours en évitant de gaspiller !

 

Crédit photo : Daphné Caron