Qui dit fonte des neiges, dit pulsion de ménage du printemps… du moins, pour plusieurs! En réalité, à cette période de l’année, on retrouve deux clans. Dans le premier, les adeptes de la maison qui brille, de l’autre côté, ceux qui ont la volonté de tout nettoyer, mais qui se découragent en cours de route.

Étant plutôt du deuxième clan, j’ai réalisé que c’est en adoptant une approche minimaliste et zéro déchet que j’ai retrouvé ma motivation à remettre en ordre mon domicile.

Ménage en mode zéro déchet

Voici mes 5 trucs pour réussir un ménage du printemps efficace !

Truc 1 : Une pièce à la fois

Le grand nettoyage du printemps doit se faire pièce par pièce. À mon avis, c’est la seule façon de s’en sortir sans abandonner en cours de route. Mieux vaut étirer le ménage sur plusieurs jours que d’essayer de tout faire en une fin de semaine. Ayez pour objectif d’attaquer une seule pièce par jour, et, si vous avez le découragement facile, alors pas plus de 30 minutes. L’idée, c’est que votre ménage soit durable, pas juste en surface.

Par ménage du printemps, on ne parle pas juste de retirer les petites touffes de poussières cachées depuis plusieurs mois sous le lit. L’idée ici est d’en profiter pour se départir de ce dont on n’a pas besoin. Le grand nettoyage devrait rimer avec désencombrement. Mais attention ! Ranger, ce n’est pas désencombrer !

 

Truc 2 : Dresser une liste des tâches pour chacun

Afin que toute la maisonnée participe, dressez une liste des tâches à accomplir en prenant soin de mettre tous les membres de la famille à contribution. Soyez rusés. Si vous désirez que tout le monde collabore avec le sourire, c’est le moment de les valoriser en leur donnant des tâches dans lesquelles ils sont bons. Ne vous servez pas du ménage du printemps pour vous venger d’une vieille querelle entre frère et sœur, ou avec votre conjoint! Personnellement, j’ai horreur de passer la vadrouille. Si on me l’impose, c’est certain que je me chicane (non, j’exagère, mais c’est pour vous donner un exemple)! Je suis franchement meilleure pour épousseter les surfaces ou pour passer l’aspirateur dans les tiroirs.

Chacun pourrait commencer par son espace personnel ou, ensemble, vous pourriez attaquer un espace de vie commune, comme le salon ou la cuisine. Ceci dit, si ces dernières pièces sont plutôt encombrées, alors donnez-vous une chance et débutez par les pièces les moins encombrées, histoire d’éviter de perdre des joueurs en cours de route.

 

Truc 3 : Organiser vos espaces en mode minimalisme

Sachez que les objets organisent notre vie. Adoptez donc une approche minimaliste. Le meilleur truc pour y arrive : instaurez le concept des trois boîtes pour vous aider à faire le tri.

Organiser vos espaces en mode minimaliste

Tiré du livre “La consommation dont vous êtes le Z’héros”

Boîte #1 : À jeter. Vous y déposerez les déchets, donc tout ce qui est brisé, démantibulé et véritablement impossible à réutiliser.

Boîte #2 : À donner. Vous y déposerez les objets et accessoires réutilisables qui rendront d’autres personnes heureuses. Rien de moins !

Boîte #3 : À garder : Vous y déposerez les items sélectionnés qui vous sont chers et utiles… ou réconfortants !

Concernant la boîte #1 : Plusieurs objets, produits et accessoires sont déconseillés de jeter à la poubelle de par leur composition difficilement dégradable. En cas de doute, informez-vous à votre écocentre. Aussi, pour les produits de la salle de bain, sachez que les médicaments, pots de crèmes, flacons de parfum et lotions périmés devront être triés avec précaution. Dans cette situation, vous pourrez remettre le contenu de cette boîte en toute sécurité à votre pharmacien qui se chargera de disposer les médicaments et de jeter les pots, bouteilles et flacons presque vides dans des endroits sécurisés.

Si votre cœur balance…

Pour vous aider à faire le tri des objets et accessoires qui n’ont pas de date de péremption, c’est tout simple. Pour chaque objet, répondez par Oui ou par Non aux questions suivantes :

Organiser vos espaces en mode minimalisme

Tiré du livre “La consommation dont vous êtes le Z’héros”

Truc 4 : Favoriser les produits ménagers faits maison

Côté produits ménagers, pensez également à l’approche minimaliste. Évidemment, comme j’ai un mode de vie zéro déchet, j’essaie de réduire au maximum les produits commerciaux, toxiques et suremballés. Avant de courir à la pharmacie acheter de nouveaux produits, pensez à fabriquer vous-même vos produits nettoyants avec ce que vous avez sous la main. Saviez-vous qu’il ne suffit que de 6 ingrédients pour faire nettoyer la maison entière? Les voici:

  • Le vinaigre blanc
  • Les savons végétaux (dont mon préféré de tous, le savon noir)
  • Les huiles essentielles
  • Les agrumes
  • Le bicarbonate soude
  • Les cristaux de soude

Depuis peu, j’ai délaissé le savon noir par mon produit chouchou : le cake vaisselle. C’est un savon solide qui nettoie mieux la vaisselle que tous les produits liquides sur le marché. Excellent dégraissant, c’est le produit qu’il vous faut pour supprimer la poussière collante accumulée sur les bords de fenêtre, haut d’armoire ou plaintes. Il suffit de mouiller son éponge et de frotter un petit coup pour que le produit mousse et nettoie tout sur son passage. Mon savon noir est quant à lui mon produit préféré pour nettoyer le plancher. Avec un seul bouchon j’ai un plancher brillant.

Crédit photo Marjorie GuindonMénage en mode zéro déchet

Truc 5 : Réserver un budget pour les tâches plus lourdes

Pensez à vous réserver un budget pour faire appel à des professionnels. Si personne n’a envie de laver les fenêtres, nettoyer les tapis ou une autre grosse tâche plus lourde, c’est peut-être l’occasion de faire appel à un service professionnel. Vous n’avez pas le budget? Peut-être pouvez-vous échanger vos services avec un voisin, un collègue ou un cousin? À noter que si vous êtes un professionnel qui offre des services (massothérapeute ou plombier par exemple), vous pourriez également proposer à l’entreprise de troquer une partie de la valeur du service. L’échange d’expertise sera peut-être bien apprécié.

 

Bon ménage !

 

*Cet article résume ma chronique à l’émission Bien à TVA, diffusé le 7 mars, à 10h00*