Un jour, un membre de ma famille m’a dit: “La pellicule de plastique, ça ne contient presque pas de plastique ! C’est vraiment ridicule de vouloir la supprimer de nos vies”. C’est vrai qu’elle est pratique quand même. Flexible, transparente, économique… Et saviez-vous qu’elle était recyclable ? Eh oui ! Même souillée, si vous la pressez en boule (tout comme le papier d’aluminium) elle pourra être transformée au centre de tri. Alors, pourquoi s’en passer ? Parce que c’est un déchet et qu’il existe des alternatives durables que j’aimerais vous présenter.

Tiré du livre “La consommation dont vous êtes le Z’héros”  |  Crédit photo: Marjorie Guindon

Donner une seconde vie aux pellicules du commerce

La pellicule de plastique qui recouvre les barquettes de mousse de polystyrène est durable et réutilisable. Au besoin, nettoyez-la avec un linge humide, faites-la sécher et servez-vous-en pour emballer un contenant sans couvercle, vos aliments ou un rouleau de peinture. Faites preuve d’imagination pour augmenter sa durée de vie de plusieurs utilisations !

 

Les bonnets

Si vous avez des bonnets de douche dont vous ne vous servez plus dans la salle de bain, nettoyez-les afin qu’il ne reste aucune trace de résidus de savon et faites-les sécher à l’air libre. Vous pourrez les utiliser pour recouvrir les saladiers et gros plats, assiettes et bocaux sans couvercle. Pour minimiser encore davantage votre utilisation de la pellicule plastique ou la rayer de votre vie pour de bon, vous pouvez aussi fabriquer votre propre pellicule de tissu ciré !

 

L’assiette ou le plat avec couvercle

Moins étanche, mais très solide, la solution parfois la plus rapide et simple est de déposer sur son saladier une assiette en guise de couvercle. Mieux encore, c’est de se procurer les bols qui viennent accompagner de leur couvercle. Il en existe de tous les formats. Ils sont pratiques et s’empilent bien, tant sur dans le frigo qu’au congélo.

 

Fabriquer son emballage de pellicule de tissu ciré

Extrait tiré du livre “La consommation dont vous êtes le Z’héros”

 

Pour éliminer définitivement l’utilisation de pellicule de plastique, il vous suffira de vieux morceaux de tissus et de cire d’abeille pour réaliser des emballages écologiques, durables et qui pourront être compostés après usure.

Matériel requis :

Planche à repasser

Fer à repasser

2 feuilles de papier parchemin (sulfurisé) ou de silicone réutilisable

 

Morceaux de tissus minces, préalablement lavés et repassés (pensez à réutiliser vos plus beaux draps d’été, vos jolies chemises, les retailles de coton)

Cire d’abeille râpée ou en pastilles

Préparation

  1. Sortez votre planche et préchauffez le fer à repasser. Le sabot du fer doit être bien chaud.
  2. Sur la planche, déposez une première feuille de papier parchemin (sulfurisé) ou de silicone, assez grande pour protéger le tissu de la planche. Superposez le morceau de tissu à enduire.
  3. Recouvrir uniformément le tissu de pastilles de cire d’abeille puis recouvrir d’une deuxième feuille de papier parchemin.
  4. Pressez le sabot bien chaud sur la feuille de dessus afin que les copeaux ou pastilles de cire fondent de manière homogène.
  5. Retirez la première feuille et laissez refroidir une petite minute.

Bien fabriqués, ces emballages pourront être utilisés pendant douze mois environ, ou jusqu’à ce qu’ils démontrent des signes de dégradation. Lavez-les dans une eau savonneuse tiède (pour ne pas faire fondre la cire) et frottez-les délicatement avec une lingette ou un tawashi. Ces emballages miracles sont compostables après utilisation. Vous n’aurez qu’à les découper en petits morceaux pour faciliter leur biodégradation dans le compost. Génial, non ?

Crédit photo: Josiane De La Sablonnière

Personnellement, j’emballe mon beurre dans ces pellicules maison.

 

Maintenant, à vous d’emballer !