L’Halloween en mode zéro déchet

Les fêtes de saison sont devenues une mine d’or pour les magasins. Et avec tous ces bonbons emballés, difficile d’appliquer les concepts du zéro déchet du déguisement à l’assiette !

J’ai donc décidé de me donner du lousse côté bonbons zéro déchet, mais j’ai plutôt misé sur la décoration et les déguisements. Dans ce billet, je me pose donc une grande question : est-il possible de décorer et de se déguiser avec de belles choses sans produire de déchets ?

C’est la mission que je me suis donnée. Défi réussi !

Faites un budget… zéro déchet

Combien d’argent dépensez-vous annuellement en décorations d’Halloween ? Et si cette année, vous troquiez ces dépenses par des décorations comestibles ou fabriquées avec des objets désuets ? Tous ces sous sauvés seront réinvestis en temps.

Pourquoi jeter alors que vous pourriez collectionner ?

Vieux vêtements, déguisements, accessoires décoratifs et autres fantaisies horrifiantes, tous ces items peuvent être transformés ou améliorés avec de la peinture à tissu et des accessoires de bricolage. Ils vous apparaitront comme neuf et ne vous aurons coûté que le prix des matériaux de bricolage. C’est un investissement rentable, puisque réutilisable.

Décorez les citrouilles en fonction de pouvoir les manger après leur utilisation

Laissez à l’extérieur une citrouille découpée peut inciter les petits animaux à venir la grignoter. Il existe de nombreuses inspirations qui pourraient vous permettre de décorer votre citrouille sans la tailler.

Achetez différentes variétés de citrouilles ou de courges est une option intéressante pour dynamiser la décoration de sa maison. Les épiceries, marchés publics ou même les centres d’autocueillette pourront vous inspirer.

Une fois que la soirée du 31 octobre sera terminée, vous n’aurez qu’à la nettoyer et ensuite la cuisiner.

Déguisements et décorations

Fabriquez-les ou achetez-les usagés

Rien de plus excitant que de fabriquer son déguisement ou ses décorations d’Halloween. Mettez les enfants dans la partie! Pas besoin d’avoir de grands talents pour arriver à assembler quelques bouts de tissus ou coller des morceaux de boîtes de carton avec du « duck tape ». La simplicité peut être très efficace.

Si le temps vous manque ou carrément l’inspiration, visitez les sous-sols d’église, les centres de dons et les friperies. Laissez vos enfants fouiner entre les rangées, ils s’amuseront à réinventer leur idée de costume, selon ce qu’ils trouveront.

Fanions

Les guirlandes sont très efficaces pour décorer une maison. En récupérant des cartons, taillez des chauves-souris ou des têtes de mort, écrivez le mot Halloween, et autres idées créatives

Le choix des bonbons

Pensez à acheter des bonbons pour des enfants de tous les âges. Les petits ne pourront pas manger de la gomme, alors que les grands adoreront la mâcher. Choisissez de préférence des bonbons emballés. Sélectionnez-les en fonction de votre quartier. Observez s’il y a beaucoup d’enfants autour de chez vous. Ce seront eux, fort probablement, qui se présenteront à la porte. Gardez toujours une réserve de friandises pour les petits afin qu’ils puissent bien profiter de leur récolte.

Évidemment, il n’est pas possible d’offrir des bonbons en vrac. À moins que vous n’organisiez un bar à bonbons où les enfants pourraient se servir eux-mêmes… Dans tous les cas, vous pourriez également offrir des muffins ou petits gâteaux décorés, à consommer sur place, et sous la supervision des parents.

Alternatives pour réduire les déchets

Si vous préparez des petits sacs à surprise, n’hésitez pas à éliminer le plastique jetable et à réinventer le petit paquet. Ainsi, vous pourriez utiliser des enveloppes qui ont pris l’humidité et qui ne sont plus fiables pour le courrier, du papier d’emballage, des petits sacs à vrac fabriqués avec des retailles de tissus, des rouleaux de papier de toilette, et autres accessoires du quotidien qui auront une deuxième vie.

 

Cette année, quoi que vous prévoyiez pour l’Halloween, c’est le moment de laisser aller votre créativité et de passer en mode zéro déchet !

 

Crédit photos : Daphné Caron